13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:59

Merci de lire mon article.Comment travaillaient nos Estainiers du moyenne âge.

Pour exécuter une assiette ou une coupelle il serrait du sable dans un cadre bois (chassis) pour avoir une surface plate et dessus il dessinait et creusait la forme de la coupelle ,un deuxième cadre (chassis)était posé sur celui qui était terminé,il faisait la même opération en serrant fortement le sable pour pouvoir faire la découpe.Sur la première partie il a fait le creux de la coupelle et sur la deuxième une fois enlevée nous nous trouvons devant une bosse,à l'aide d'une pige il pénètre celle-ci dans la bosse(motte) ce qui donnera l'épaisseur de la coupelle de (trois millimètres) le sable découpé proprement il lissait la bosse(motte) à l'aide d'une spatule comme je fais actuellement.

En reprenant la technique et les procédés de nos Maîtres Estainiers du moyen âge je vais m'efforcer de mettre à la portée de tous la création de mes étains.Prenons le pichet rond il a fallu tourner un demi modèle en bois pour ne pas creuser dans le moule comme nos anciens.

Voici les opérations,pour exécuter le pichet,mon demi modèle bois je le pose sur ma table de travail,ensuite je mets le cadre bois(chassis)je sers du sable fortement,le surplus je le racle avec une règle.Je retourne le 1er cadre,nous voyons le demi modèle dans le sable,j'enlève  celui-ci du sable et je me trouve devant un trou.Je passe du talc partout pour isoler le sable,je mets le 2ème cadre sur la partie ou se trouve le trou,je fais les mêmes opérations que pour la 1ère partie (dans chaque cadre il se trouve 2 oreilles avec un trou de  10m/m de diamètre permettant d'introduire deux tiges d'acier pour positionner les cadres lors de la fermeture du moule)

J'enlève la seconde partie serrée et je me trouve avec une bosse(motte) à l'aide d'une pige,j'appuie sur toute la bosse ce qui me donnera l'épaisseur de la pièce.Une fois cette opération terminée je découpe le sable avec une spatule (outillage de Fonderie) jusqu'à la marque de la pige et je lisse soigneusement.

Sur la partie où se trouve le creux de la pièce je perce à l'aide d'un tube un trou pour le passage du métal,je prends celle-ci et je la pose sur la motte à l'aide des goujons acier qui me permettra de descendre correctement.je bloque le moule avec de petit serre joint pour que la partie du dessus ne ce soulève pas par la pression du métal.

L'étain fondu (point de fusion 232°c) dès que mon pyromètre accuse 330°c je coule mon étain par le trou que j'ai percé,le métal prendra la place du vide c'est à dire les 3mm que j'ai découpé sur la motte.Vous reportez sur les images concernant le moulage d'un gobelet et je suis persuadé que vous comprendrez mieux,comment nos anciens Estainiers d'antantravaillaient l'étain.

 

 

                                                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : josephSPECIALE
  • josephSPECIALE
  • : Spécialiste ETAINS FAIT MAIN EN MOULAGE SABLE
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog