30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 17:31
Vous allez lire mon blog par hasard et je vous en remercie infiniment.Si vous désirez me poser des questions sur l'entretien de vos étains,je suis à votre entière disposition.Tous mes conseils sont gratuits et vous aurez les renseignements nécessaires pour redonner un bel éclat à vos étains.

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 16:43

Le modèle à été fait entièrement au sable,il a fallu tailler dans le sable comme un sculpteur taillant la pierre,je me suis servi d'un sable très argileux.J'ai fait une motte de la forme du masque,une fois le sable serré fortement,je coupe le sable à l'aide de ma spatule pour avoir la forme désirée selon mon dessin que je viens de concevoir.Un travail très minutieux,une fois le masque terminé (modèle)je talque le sable,pour éviter que celui-ci ne colle pas sur la partie du dessous.Une fois le dessus terminée,je le sépare de celui du dessous,et à l'aide d'une pige de trois millimètres (un morceau de bois rond,au bout une pointe à tête ronde)

Je mets du talque sur toute l'empreinte du dessus,pour m'aider à laisser une marque, lorsque j'aurai fini de piger l'épaisseur de la pièce.

Nous savons que la pointe à tête est de 3 millimètres de hauteur, sera l'épaisseur du masque.A l'aide de ma spatule je découpe délicatement le sable,jusqu'à la marque (talque)que la pige m'a laissée,j'enlève tout le sable ce qui me donne l'épaisseur du masque.

je respecte tous les détails,pour me rapprocher le plus possible du dessin,tout ce travail demande une grande patience,une fois cette opération terminée,je passe tout le moule au talque liquide (eau+talque) avec un pinceau,je sèche les deux parties du moule avant la coulée,pour éviter que le métal explose lorsqu'il rentre à l'intérieur.Il faut que le sable soit très sec pour recevoir l'étain en fusion.

Une fois le métal solidifié,j'enlève tout le sable qui entoure le masque et je commence à enlever les porosités de l'étain à l'aide de mon outillage (limes,grattoir,toile-émeri de 180,250,600 et pour le brillant,un produit à étain que l'on trouve dans les drogueries)une fois le masque terminé une grande satisfaction.

 MODELE EN SABLE POUR MOULER UN MASQUE.

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 16:11

Ne vous arrêtez pas à ce petit article,essayez de lire et de comprendre ce que représente tout mon blog sur le moulage au sable de l'étain.N'ayez pas peur de me poser des questions sur ce métier,je serais très heureux de vous expliquez la fabrication de mes étains.

Les personnes qui désirent des renseignements comment faire des étains je suis à leur disposition.Comme cette jeune personne de Lyon qui faisait des bijoux,elle m'a demandé par téléphone pourquoi que l'étain,lorsqu'elle mettait le métal en fusion dans son moule en plâtre il sautait pendant la coulée.C'était simple,il fallait le savoir,faire sécher le plâtre pour enlever toute l'humidité pour recevoir le métal en fusion.Depuis ce jour là,je n'ai plus eu de nouvelle de cette jeune femme,c'est que tout marche très bien pour elle et j'en suis très heureux de lui avoir rendu ce petit service technique.

Mon chirurgien est venu à trois reprises voir mes expositions et il m'avait dit "lorsque je serais en retraite je viendrai vous voir pour que vous m'appreniez le métier"je l'attends toujours,s'il regarde mon blog je renouvelle mon invitation et je serais aussi patient qu'il a été pour moi,lorsqu'il m'a opéré.

Il était en admiration devant ma clé,il m'a posé beaucoup de question sur la réalisation du noeud de la clé(voir la création du modèle sur mon blog)

Il avait décidé avant de se retirer en Corse de faire des étains,je pense qu'il a changé de direction,il est resté dans le bois.Dans notre métier,on commence par le dessin,la fabrication du modèle bois qui tient une grand place dans notre métier. Ensuite,le moulage sable sur le modèle qui a été créé.Le plus difficile c'est de créer le modèle bois.Voir sur le"blog hautetfort une injustice d'un demi siècle"

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 16:37

Il y a quelques jours,j'ai eu la visite d'un couple avec une théière Anglaise à la main,il me dise qu'ils ont chercher depuis longtemps une personne capable de réparer le couvercle avec la charnière dessoudée et l'anse déformé.Lorsque je faisais des expositions ils avaient gardé ma carte de visite,malheureusement,impossible de la retrouver,ils sont allé où j'avais exposé en 1998 et ils ont eu tous les renseignements nécessaire pour me retrouver.

Je vous cacherai pas qu'ils avaient peur que je leur abîme leur théière,j'ai fait remarqué à ces personnes que cette théière avait déjà été réparée et que le travail avait été très mal fait et ils craignaient que je fasse la même chose.Pour les rassurer je leur ai fait voir un pichet que je venais de réparer et je leur ai posé la question "dites moi où se trouve la réparation que je viens d'exécuter"ils ont été incapables de trouver ou le pichet avait été soudé.

Ils m'ont quittés avec confiance en me laissant leur théière,deux jours après ils sont venus la chercher et lorsqu'ils ont vu le résultat ils se sont regardés,dans leur regard j'ai compris que Monsieur avait essayé de la réparer et il avait fait plus de mal .Il prit sa théière,il la tourna dans tous les sens et ne voyant rien à dire,sa femme à tout de même reconnu que c'était du beau travail et je lui avais donné à son étain un coup de neuf,elle était très contente.

Monsieur n'a rien dit,car il venait de recevoir une leçon du travail bien fait et pour réaliser la soudure d'un étain il faut avoir quelques années d'expérience.Dans la charnière il y avait la tige en acier qui était recouverte d'étain,je ne vous dit pas le travail,le but rechercher c'était de faire plaisir à Madame et je crois que j'ai réussi.

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 19:05

LA TECHNIQUE.

Voici comment ont été fait les étains à partir xiv et xv siècles,la technique la plus répandue était de loin le moulage au sable,reprenant les procédés des Maîtres Estainiers du moyen âge,je vais m'efforcer de mettre à la portée de tous la création d'un étain au sable(voir sur mon blog comment nos anciens Estainiers confectionnaient une coupelle)

Il convient de distinguer dans l'art de l'étain il a trois techniques,moulage sable,moule de pierres tendres où ils gravaient la pièce.IL y a la feuille d'étain que l'on met entre le modèle bois sur un tour, après la mise en marche à l'aide d'un poussoir en bois on appuie sur la feuille pour que celle-ci prenne la forme du modèle,beaucoup d'étains qui sont dans le commerce ont été exécutés de cette façon.La troisième technique  c'est le moulage en coquille qui marche très bien,les moules sont en fonte et dans ce moule ce trouve la pièce à l'intérieure.(les premiers moules étaient en bronze ou laiton,vu le prix de revient de cette matière ils ont choisi la fonte moins coûteuse)

Ils peuvent couler des centaines de pièces dans le moule en fonte,la pièce passe au tour pour réduire l'épaisseur ensuite soudure automatique et un coup de tour pour enlever celle-ci.En ce qui concerne le moulage sable il faut faire un moule chaque fois pour une pièce étain.C'est pour cela que mes étains sont uniques,on ne peut pas reproduire la même pièce en moulage sable.Lorsque vous sortez la pièce du moule il faut la limer,la gratter et la polir pour lui donner son éclat,tout le travail et fait entièrement à la main.

Au xvi siècle l'étain était repoussé,le modèle ciselé,la feuille de métal placée sur un morceau de cuir assez épais,bien a plat,c'est du côté du dessin que l'on travaillera à l'aide d'un repousseur en acier pour lui donner sa forme et le plus beau c'est le ciselage sur la pièce,j'ai devant mes yeux de très belles pièces,une tabatière et encadrement de glace à main du xvi ème siècle une merveille.

Sur un de mes étains j'ai ciselé le dessus d'un couvercle et croyez moi que ce travail est très délicat,j'avais très peur de manquer les contours à ciseler,vous n'avez pas droit à l'erreur si vous manquez la ligne du dessin pendant l'opération du ciselage,tout est à refaire,il faut refondre le couvercle.C'est un travail très minutieux que j'aurai adorer faire.

Je serais heureux que des personnes après avoir lu mon blog me laisse un commentaire,n'ayez aucune crainte je vous réponderai avec beaucoup de simplicité et un grand sérieux à toutes vos questions.

 

 

 

 


 

 

 

 


Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 17:43

Comme je l'ai indiqué dans un de mes arcticles que l'étain fondait à 232,5°c et le plomb à 327,5°c.Pourquoi que je parle de plomb c'est tout simplement que le camarade de mon fils voulait accrocher un tableau sur un mur de sa cuisine.Il sortie la perçeuse, perça un trou et surprise il venait de perçer le tuyau en plomb qui se trouvait à l'intérieur du mur,tout ceci se passait à Lyon dans le 3ème arrondissement.Obligé d'arrêter l'eau de l'immeuble et faire appel aux plombiers rapidement,malheureusement aucun plombier savait souder le plomb.Mon fils me téléphona pour me demander si je pouvais venir rapidement pour réparer la fuite car tout l'immeuble n'avait plus d'eau et les gens commencaient à trouver le temps long.                                                        J'ai mis plus de temps pour faire le trajet que pour souder le tuyau plomb,j'ai été très surpris de constater que les proffessionnels de ce métier ne savait pas souder le plomb.Après la guerre 39-40 toute la tuyauterie était à l'intérieur des murs.Le camarade de mon fils,pendant plusieurs jours lui posait la question"tu crois que ça va tenir"et tout mon travail a été réalisé au mois de Mai 2003.

 

 

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 16:48

102105                  Ces deux plaques qui représentent la victoire  de nos champions du monde de 1998.

A droite vous avez le modèle bois qui a servi à mouler la plaque de gauche.Comme je vous l'ai expliqué sur mes articles pour créer une pièce il faut exécuter le modèle,ce qui demande plus de temps que pour mouler la plaque.

Le modèle de droite mesure 43cmx50cm comme la plaque de gauche,en prenant la photo du modèle je n'ai pu respecter l'angle de prise.Je ne vous cacherai point que dans ce domaine je suis nul,pour moi c'est très dur de faire de belles photos,chacun son métier.

Début Juin j'ai commencer à réaliser mon modèle car j'étais sur qu'il serait champion du monde,je suis persuadé que j'étais pas le seul à croire qu'ils allaient ramener cette belle coupe du monde.Combien de fois je me suis fait mettre en boîte au sujet des bleus,je continuai mon modèle avec ardeur et j'espérais que mon travail allait porter ses fruits.

Le plus gros travail a été de tailler toutes les lettres et les chiffres,il me restait deux chiffres à exécuter,il me fallait attendre la finale et je savais que ça serait Brésil-France d'après les commentaires de Monsieur Thièrry Roland.C'était toujours un grand plaisir de l'entendre à la télé ce grand Monsieur il m'a fait vibré,c'était un bon supporter des bleus et il aimait comme moi cette équipe de FRANCE.Le jour J arriva,nous étions 19 à regarder la finale c'était formidable,il avait un seul qui portait le maillot Brésilien. 

Une soirée unique et mon fils Jean jacques me dit pour finir ton modèle il te reste à faire deux chiffres un 3 et un 0 et  croyez moi que j'étais heureux,toutes les heures que j'ai passé pour la réalisation du modèle,ça été pour moi une grande joie et une belle victoire pour la FRANCE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                     

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 14:58

Le plus gros travail à été de faire le modèle du noeud de la clé dans le bois,cela m'a demandé beaucoup d'heures de travail pour le réaliser.Dans un morceau de bois en noyé de 50x50 longueur 300,pourquoi si long pour me permettre de le serrer dans mon étau pendant la fabrication du noeud.

J'ai dessiné sur un papier mon modèle de noeud avec les cotes,une fois le dessin terminé j'ai commencé à tailler dans le bois pour la création du modèle.Après plusieurs jours de travail je suis arrivé à la finition du noeud.Il a fallu passer au moulage qui a été très difficile pour la réalisation de la pièce en étain,mais une fois la clé avec son noeud terminé quelle satisfaction pour moi d'avoir réussi.C'est un plaisir et une joie en deux mots c'est toujours la passion qui vous pousse.

Pour les personnes qui me contactent pour me demander s'il peuvent mouler de l'étain,si vous êtes du métier que vous couliez de la fonte où autre métal pas de problème,mais il faut avoir quelques connaissances en ajustage et finition de l'étain pour lui rendre son brillant,c'est une question de patience et du travail bien fait.Voir Dailymotion toutes mes pièces en étain.

Je m'adresse aux personnes qu'ils veulent mouler de l'étain et qui ne sont pas du métier,la première chose à faire c'est d'aller dans une librairie et acheter un livre de Fonderie pour se mettre dans le bain.Je serais toujours présent pour vous conseiller.N'ayez aucune crainte je vous réponderai à toutes vos questions.

                      

 

 

 

 

 

019

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 11:15

Je vous remerçie de lire mes articles.Lorsque j'ai fait des étains je faisais beaucoup d'expositions,actuellement j'ai arrête complètement d'exposer car cela n'était pas rentable,j'arrivais tout juste à rentrer dans mes frais,le prix de l'emplacement qui était très élevé et j'avais du mal à vendre mes étains car les gens me disais ce que j'exposais c'était un produit pour les riches,je pense qu'ils avaient peut être raison.

Mais de méchantes langues ont prétendu que l'étain était l'argenterie des pauvres,comment expliquer la passion chez les amoureux  de ce métal.Ceux que je possède dans ma vitrine mes étains sont aussi brillant que le premier jour.L'argenterie demande plus d'entretien.

Si vous saviez combien de personnes qui pensaient posséder une belle collection d'étains qui venaient me voir avec leurs étains lorsque j'exposai et me demandaient si leurs étains avaient de la valeur,ce qui me faisait plus de peine c'est de leur dire la vérité.Dès que je prenais leur étain,la première chose que je regardai c'était le dessous de celui-ci et lorsque vous avez un étain sans marque dessous,il n'a aucune valeur seulement le prix sentimental de la personne qu'il l'a offert et pour moi c'est un beau cadeau pour la personne qui le reçoit.Le plus triste c'est que l'on ne connaît pas le pourcentage de plomb qui se trouve dans l'étain ,il est très facile de constater si l'étain que vous possédez depuis quelques années et qu'il devient de plus en plus noir c'est qu'il possède un fort pourcentage de plomb.

En ce qui concerne mes étains ils ont été moulé au sable comme d'antan, xiv et xv siècles à cette époque il avait obligation,pour les Estainiers de marquer leurs pièces d'étain du poinçon du maître.Tous mes Etains ont le poinçon :étain fait main,signé et numéroté comme d'antan.J'ai voulu faire revivre le travail de nos anciens Estainiers d'Antan.Toutes mes pièces sont en étain fin à 96 %,2% de cuivre pour le patinage et 2 % d'antimoine pour "LE BRILLANT DE L'ETAIN"et pour le rendre plus dur.

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 15:45

Merci de lire mon arcticle,dès l'âge de 12 ans j'ai passé beaucoup de temps en Fonderie ,lorsque j'apportai le repas à mon Père,pendant  qu'il mangeait je m'amusai dans les tas de sable blanc,je me trouvai à la plage sans la mer A cette époque il n'y avait pas besoin de laissez-passer pour rentrer en Fonderie, c'était une famille,je passai par la salle du garde pour avoir l'autorisation de remettre le repas à mon Père,je disai bonjour Monsieur le garde et il me disait toujours"passe fiston"pendant la pose,la fonderie était arrêté et je pouvai regarder ce que mon Père moulait et comme j'étais un enfant curieux je lui posai toujours des questions, entre le bloc carré et celui rectangulaire il y a un espace,je me posai sans cesse cette question pourquoi il avait un vide entre ces deux blocs de sable,j'ai regardé toutes les opérations que mon Père faisait pour l'installation des blocs,après avoir installé tous les blocs,Il ferma le moule.Ce qui me frappa le plus c'est lorsque le métal en fusion rentra à l'intérieure du moule il avait plein d'étincelles qui s'élevaient au dessus de la poche c'était féerique.

Je n'arrêtai pas de lui poser des questions car je voulai savoir le pourquoi du vide,il me dit"tu verras le bâti de machine lorsqu'il sera présentable,mais avant il faut que je demande l'autorisation à la Direction pour te faire voir la pièce"j'étais impatient de comprendre ce que je venait de voir ces jours ci.Lorsque mon Père me montra le bâti de machine,je ne comprenais toujours rien, il m'expliqua que tout le vide que j'avais vu dans le moule a été remplacé par le métal, dans ma petite tête je me suis dit tu feras le métier de ton Père c'est magnifique qu'un métier te donne beaucoup de plaisir et une grande satisfaction du travail bien fait.

J'ai terminé ma carrière comme DIRECTEUR TECHNIQUE DE FONDERIE et je pensai assez souvent lorsque tu seras en retraite tu vas te faire plaisir en créant des étains comme d'antan en moulage sable.Depuis que je suis en retraite j'ai fabriqué 808 étains,poinçonnés,signés et numérotés comme nos anciens Estainiers du xiv et xv siècles,je sais que de temps en temps pour me faire plaisir jé me ferai un étain,c'est une passion.Depuis que je fais des étains je n'ai pas vu passé le temps,je suis comme les peintres ils ont du mal à s'arrêter.L'étain qui porte le numéro 808 je viens de le terminé pour ma petite nièce Céline.

En reprenant la méthode du xiv et xv siècles j'ai éssayé de reprendre leur savoir faire,la technique est la même seulement que moi je possède des limes,des grattoirs,toile émeri et tout qui se trouve dans les magasins d'outillages.

J'ai moulé jusqu'à ce jour comme nos anciens Estainiers d'antan avec un grand plaisir et comme on le dit souvent il faut savoir s'arrêter pour passer à autre chose.

 

 

Partager cet article

l'expert de l'etain
commenter cet article

Présentation

  • : josephSPECIALE1
  • josephSPECIALE1
  • : Spécialiste ETAINS FAIT MAIN EN MOULAGE SABLE
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog